sth to write, sth to feel, sth to hope for

10 octobre 2006

ce silence...

                                                 gale

Oui…en effet, ça fait longtemps…

Ça fait longtemps que je n’ai pas tripoté ces touches fades …qui me tiennent pourtant compagnie…

Ça fait longtemps que je n’ai pas osé rompre le bleu chatoyant de cette page mise en oubli…

Heureusement que , quand on s’oublie, certains ne nous oublient pas…certains  meme ne se suffisent pas de se rappeler qu’on existe, ils trouvent la volonté de nous le faire rappeler…

C’est pour ces petits anges du virtuel  qu’on revient , qu’on rompe  le silence, qu’on se déchaîne sur ce papier tt innocent, qu’on s’inspire de tt et de rien pour comploter un semblant de paragraphe…

La question qui se pose est la suivante… pourquoi ce silence ?

La réponse qui se doit : n’existe pas…

Un silence sans raison… ça existe aussi…

Posté par libel_fly à 01:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


09 septembre 2006

laisser tomber...

                                                                      conte06

                  

Que faut il, en plus de la volonté, pour pouvoir mener à terme une relation sans termes , quand je dis sans termes, c’est à dire  sans avenir, sans obligations, et surtout sans lendemain…?

__ plus de volonté ? on a beau s’impliquer , défier, affronter, oser….les choses ne marchent jamais comme on l’ aurait souhaité…

__ plus de patience ?on a beau calculer, attendre, avancer , reculer, prévoir puis espérer …rien ne va comme on l’aurait souhaité…

__du bon sens ? le sens qu’on donne aux évènements est, comme par hasard , tt sauf bon.

__un nouveau souffle ? avec le temps , on réalise que l’imagination développe aussi bien notre romantisme que nos arrière pensées…

__ vivre le présent ? tout le présent ? rien que le présent ?ou tout laisser tomber ?

oui , voilà, je crois que c’est ça…tout simplement… tout laisser tomber…

Posté par libel_fly à 15:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

01 septembre 2006

ce jeu...

                               

                                                 cartes10

Des fois, tu t’amuses à faire traîner des jeux que tu sais perdus , rien que pour le plaisir de jouer…tu t’amuses à remuer les cartes, les mélanger, les tirer les retirer, puis tu attends. Oui Tu attends que j’ en tire aussi, que je traîne encore et encore ,que je perde un coup quand même ,puis deux, et que tu en gagnes un..,puis deux,puis un troisième …tu fais semblant de te donner une deuxième chance qui en fait n’existe meme pas…tu fais semblant que le jeu traîne parce qu’en fait t'es un bon joueur, et que si jamais tu perdais c’est que le hasard en a sa part et pas autrement… Tu joues, je joue, on joue car le jeu , meme s’il n’honore qu’un, engage plusieurs…hélas perdants… Ne me blame pas,s’il te plait… ne me blame jamais…il faut bien un conquérant, un dominateur…encore lui faut-il un dominé…je n’ai pas choisi de vaincre, ni de te voir vaincu …ceci est un jeu, un simple jeu…ou toi et moi, avons décidé de jouer…

Posté par libel_fly à 23:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 juillet 2006

la dernière...

                                          suicide

Ce matin je ne vais pas bien…il faut dire que ça a toujours été le cas…

Je me lève…j’arrive à peine à me lever…

Je me regarde dans le miroir …j’arrive à peine à me reconnaître…

Je me sens laide…

Je me sens sale…je me sens faible, étourdie, chiffonnée…

On dirait que mon visage prend de jour en jour l’allure d’un carnet de brouillon, que chacun d’eux s’amuse à abîmer à sa guise…ou chacun gribouille et efface, et que chacun déchire et ampute….

« Eux » :les autres…

Je regarde mes yeux…jamais n’ai je parvenu à y voir un regard…

Des yeux rouges sang, flous tellement je pleure, vieillis tellement ils m’ont vu souffrir…

Combien de fois ai-je essayé de me couper les veines…3, 6, 10 , 20….aucune n’a abouti..

Combien de fois ai-je du contempler  mon sang pourpre gicler par dessus mes draps ?

Aucune n’a suffit…

Aucune  ne m’a apaisé…

Mes bras sont zébrées , mes vaisseaux n’en parlant pas…

J’ai toujours senti que la mort avait plus de pitié qu’eux pour moi…

Je suis tellement fatiguée que je ne sens plus de force pour tirer cette maudite lame sur ma peau…ou plutôt ce qui reste de ma barrière cutanée…

Non non, je n’ai point besoin de courage…le courage s’estompe avec l’habitude…ni de détermination , celle ci s’estompe avec l’obligation… 

Cette fois j’aurais besoin d’une lame…c’est tout je crois..

Cette fois , je ne sais pas, ça sera peut être bien la bonne…,peut être pas….

En tout cas, je sais une chose , cette fois, n’est pas comme ttes les autres fois…

Car cette fois…ce ne sera pas mon bras…ça sera mon cou…et pour la dernière fois…

Posté par libel_fly à 22:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 juin 2006

croire et aimer

                                    la_maladie_d_amour

J’aime quand tu te mets derrière la porte tel un petit enfant, quand tu l’ouvres lentement comme par magie  …quand tu te mets derrière pour me faire croire qu’elle s’est ouverte toute seule, quand tu le refais à chaque fois que je rentre chez nous , et quand tu crois que j’y crois…

J’aime quand tu me suis dans le couloir tel un petit enfant, quand tu me tiens la main  comme si j’allais m’enfuir…quand tu la tournes pour y mettre des grains de raisins que tu t’es amusé à chipoter pendant mon absence , quand tu souris candidement en croyant m’avoir eu , et quand tu crois que  j’y crois…

J’aime quand tu t’allonges sur ton ventre tel un petit enfant, que tu relèves tes coudes pour faire reposer ton beau visage sur tes paumes si tièdes, que tu plies tes genoux pour remonter tes pieds aussi haut que je puisse voir mes pantoufles , quand tu me regardes avec tes yeux malicieux , quand tu crois me vexer ,  quand je fait semblant de l’être,  et quand tu crois que je le suis !

J’aime quand tu fais semblant de dormir, pour surveiller mes pas, quand tu serres tes paupières si fort pour me le faire croire tel un petit enfant,quand je m'approche et que je fais semblant de te croire, et quand tu crois que j’y crois !

J’aime quand tu glisses tes mains dans mes cheveux mouillés , quand tu les retires brusquement pour les sentir  et que tu approches ton nez , que tu l'enfouis entre deux mèches ,que tu l’écrases fort sur mon cou et que tu soupires tel un petit enfant   que je me réveille, quand tu crois que je dors   que tu te retournes , triste et apaisé , que tu fermes les yeux pour t'assoupir.…

J’aime quand tu m’aimes, quand tu le dis , quand tu le fais, quand tu le  veux…

Je t’aime mon petit enfant et j'aime quand tu y crois!

Posté par libel_fly à 22:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


05 juin 2006

apparence quand tu nous trompes!

                          tromp_l_oeil

Apparence quand tu nous trompes !

Ne vous fiez jamais aux apparences est une phrase qui fait partie de votre bagage scolaire, collégien ou encore universitaire…

Cet énoncé  vous poursuit à la maison comme au boulot, au café comme au supermarché, à la salle de gym comme à la piscine…normal, vous côtoyez des apparences chaque seconde de votre vie…

Mais pouvons nous vraiment duper ces apparences ? notre esprit est- il pour ou contre l’illusion ? conçoit il vraiment que la beauté est celle de l’ame et que tout autre attribut n’est que mirage et  fourvoiement… ?autrement dit se fier aux apparences est il un acte déduit du conscient ou de l’inconscient ?

Je me suis retrouvée entrain de déchiqueter ces questions un jour, devant une pub  pour une lotion pour peau  « à imperfections » , qu’on passait chaque jour à la télé depuis une éternité.

Et qui montrait deux jeunes filles , du même age je dirais, même morphotype, même physionomie ….

Je me suis rendue compte que tout le long de la pub , je ne fixais que l’une d’elle sans jamais jamais jamais remarquer l’autre…et ce chaque fois que je regardais la pub…

Il faut avouer qu’elle était belle…dans le sens ou elle attirait  plus que l’autre…

Pourquoi ai-je carrément ignoré l’autre ??pourquoi , dans ma tête, n’ai je pas d’image d’elle ?

Pourtant ça n’a jamais été dans mes usages de me fier aux apparences…pourtant je ne cesse de dire et de me dire qu’il faut savoir apprécier chacun quelque soit son apparence…que la réalité n’est pas toujours matérielle…et qu’elle n’est pas toujours dictée par les yeux…mais plutôt par le cœur, par l’esprit, et par l’expérience…

Quand je dis expérience, je dis pratique, je dis le nombre de fois ou les apparences nous ont eu…le nombre de fois ou notre esprit fut par moments l’esclave de notre vision…le nombre de moment ou notre conscient avait cédé le trône à notre inconscient…le nombre de fois ou notre acquis sélectif s’était affaibli devant notre inné matériel…   

Des lors j’ai compris que nous sommes quelque part guidés par une force innée…et qu’on a beau lui infliger de l’acquis…elle finira toujours par gagner…

Des lors je me suis demandé , combien de personnes avais je ignoré ?sans m’en rendre compte ?combien avais je fait souffrir peut être ? sans même le savoir ?combien avais je supprimé de mon décor ? sans jamais remarquer qu’il y existait ?

nous avons beau s’opposer à ces apparences…elles nous manipulent…soit… !

alors Que les apparences soient belles car on ne juge que par elles.

Posté par libel_fly à 20:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juin 2006

n3oudou drari...

                                     235295165                                          

_fine kounti lbare7 ?sayentek majitich!

_lbare7 mchina dina l8dya ldar bent khalti! Ghada tjewej l3gouba lina!

_9rib 9rib!mab9a 9ed mafate!

_imta?? Taline ghanb9aw nla3bou fjerdate wlad zyane li mchaw lmdina!chi nhar yraj3ou liha!

_wa yallah daba nite nemchiw, 9bel maydlam l7ale!

_ nla3bou 9ach 9ach?

_haydi 3liya ina 9ach 9ach! tjri 3liya wnjri 3lik?

_fhal dak lfilm lichefna dik nhar f9ahwet ba moussa?

_ayiiiiiiiiiiih!blha9 khssara ma3ednach lmouchjala bach ndirou lmousi9a!

_ ana nghenni lik!

_lawah lawah ysma3na chi wahed n3oudou drari!

Posté par libel_fly à 00:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juin 2006

El mundo es un pañuelo

                                      small_world_mini                                 

Combien de fois vous etes vous rendu compte que le monde était infinitisimalement petit ?

Combien de fois vous etes vous retrouvé devant l’evidence que notre monde est sans dimensions ?

La théorie «  des six degrés de séparation » ***  avançant qu’il est toujours possible de trouver un lien entre deux personnes en passant par un maximum de six personnes, date de 1967…personne ne l’a jamais verifié.

C’est vrai que je n’ai jamais rencontré ma boulangère allemande au pied de la muraille de chine , ni retrouvé mon ami d’enfance, perdu de vue depuis des décennies, sur un vol vers Tokyo en escale à Bierut.

Mais une chose est sure, le monde est si petit que vous et moi , avions surement pris un café un jour du meme distributeur…ou rencontré le meme visage un de ces matins…

Ce petit monde ou nous vivons pourrait surement faire en sorte qu’un de mes arrières arrières grand pères soit tombé amoureux de l’une de vous arrières arrières  grand mères …

Ceci dit, aussi petit soit-il , notre monde mérite d’etre empoché avec un graaaand cœur… !

zhirou...

***Ce grand dilemme d’un grand monde rapetissé a suscité l’attention de plusieurs mathématiciens. C’est ainsi que le nombre d’ERDOS( en hommage au mathématicien hangrois Paul Erdos) ou encore le nombre de BACON ( prenant comme centre de la théorie le fameux Kevin Bacon) ont vu le jour…

Posté par libel_fly à 16:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 mai 2006

joyeux anniversaire zhirou

                                                  bougie

je suis de retour...

j'imagine déjà la tète des uns d'entre vous entrain de se dire " oh merde! encore celle la !"ou encore d'autres qui se disent "pourquoi de retour?? je me rappelle pas qu' elle aie disparu"

en tout cas pour les uns comme pour les autres, je suis revenue, mais un peu plus vieille...

Hier, g feté mes 21 ans....tranquille...rien de spécial par rapport aux 20 dernières années...mis à part deux petites pensées que g reçu le soir avec un grand gâteau que je déguste encore, et que je remercierai jamais assez...

bref, je suis plus la li-bel que vous connaissez... je suis désormais li-bel+1:)

zhirou :)

Posté par libel_fly à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 avril 2006

super mario

un pti "beslama" coquin pr finir en beauté sachant que je vais revenir inchallah la bgha lah wb9ina flhayate ...je pars en guère , mes ami(e)s, tout ce que j'espère c de vous revenir en chair et en os ...n'ayant pas d'idées ds la tète, n'ayant pas le temps pr réfléchir a ce qui pourrait faire l'objet d'un post, je vous ai choisi un ancêtre d'ATARI, le mario le plus célèbre de l'histoire des jeux vidéos...vous l'avez déjà vu  courir, sauter, feinter les obstacles, lancer des boules de feux, mais vous ne l'avez jamais vu ....je vous laisse découvrir

supermario

zhirou

PS: interdit au moins de 10 ans :)

Posté par libel_fly à 01:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]